States of Grace : quand une éducatrice est rattrapée par un passé qu’elle n’arrive toujours pas à digérer

124941Avoir une vie normale ou du moins tenter d’en avoir une, au point de tout dissimuler. Jusqu’au jour où une personne arrive dans votre vie et vous replonge dans votre passé.

Grace est de ceux-là. Chef-éducatrice dans un centre spécialisé pour jeunes en difficultés quelque part aux Etats-Unis, la jeune femme exerce son métier dans un environnement particulier mais sous l’œil bienveillant de ses collègues et notamment de Mason, son compagnon dans la vie. Chacun des jeunes dont elle a la surveillance ont connu ou connaissent encore un passé difficile et Grace les aide à retrouver un équilibre. Un jour, Jayden, une adolescente de 14 ans arrive au foyer. Rebelle et peu respectueuse des règles, sa présence va donner du fil à retordre à l’éducatrice qui en réalité, va se confronter à son propre passé, pas si éloigné des jeunes du centre et notamment de la nouvelle venue.

Le thème traité par le film n’est pas des plus faciles, il est même des plus déprimants à première vue. A première vue seulement car dès les premières minutes du film, on essaie de détendre l’atmosphère à partir d’une anecdote racontée par Mason, le compagnon de Grace, leur genre d’histoire à la fois drôle mais également très honteuse. Une manière de rentrer dans le film et de suivre ses adolescents écorchés par la vie et qui tentent de se reconstruire. C’est d’ailleurs l’un des objectifs de centre dans lequel, les pensionnaires restent en général un an, jusqu’à leur majorité, un principe qui a d’ailleurs donné le titre original du film, Short Term Twelve.

STATES OF GRACE PHOTO1

States of Grace, malgré son sujet lourd, est un film empathique dans lequel on suit parallèlement le personnage principal, Grace dont la présence de Jayden va la ramener à son passé, un passé qu’elle voulait enfui à tout jamais tant il est encore difficile à supporter même lorsqu’on devient adulte et qu’on est responsable soi-même de jeunes en difficultés. C’est sans doute grâce ou à cause de son histoire personnelle, qu’elle peut davantage comprendre et se mettre à la place de ces adolescents et donc les accompagner, tels un guide. On alterne moments graves et temps plus légers où il n’est pas impossible de rire parfois, ce qui permet de relativiser les choses.

Sorti l’été dernier aux Etats-Unis, States of Grace est un film indépendant, très touchant, très remarqué dans divers festivals, celui notamment de Sundance, ou bien encore à ceux de Deauville et de Locarno. Tout comme Brie Larson, l’actrice principale, qui fut primée à diverses reprises et qui joue tient le rôle-titre d’une manière forte et profonde, une jeune femme qui reste fragile en raison de ses blessures profondes. Pour ceux qui n’auraient pas forcément envie de se faire une grosse production, ce film est pour vous !

States of Grace (Short Term Twelve)

Un film de : Destin Daniel Cretton

Avec : Brie Larson, John Gallagher Jr, Kaitlyn Dever, Rami Malek…

Pays : Etats-Unis

Genre : drame

Durée : 1h36

Sortie : le 23 avril

Note : 14/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s