L’écume des jours (ou quand Michel Gondry adapte intelligemment Boris Vian)

affiche-du-film-l-ecume-des-jours

Fiche technique :

Titre original : L’écume des jours

Un film de : Michel Gondry

Avec : Romain Duris, Audrey Tautou, Omar Sy, Gad Elmaleh, Vincent Lindon, Alain Chabat, Charlotte Le Bon, Aïssa Maïga, Philippe Torreton, Michel Gondry…

Pays : France

Genre : fantastique

Durée : 2h11

Sortie le : 24 avril 2013

Synopsis :

Colin est un rentier, idéaliste et généreux notamment avec son meilleur ami Chick, un grand fan de Jean-Sol Patre, et Nicolas, son cuisinier, avocat et maitre à penser. Lors d’une soirée chez Isis, il rencontre Chloé. Chloé est l’incarnation de la femme parfaite à ses yeux. Quelques mois après, ils se marient en grandes pompes. Mais l’euphorie laisse place à l’amertume et l’inquiétude lorsque Chloé est malade d’un nénuphar qui grandit dans son poumon. La vie du couple et de son entourage bascule et Colin, qui n’était pas contraint de travailler, va enchaîner les boulots pour subvenir aux besoins et à la santé de son épouse alors que son bel appartement et les relations avec ses amis se dégradent…

L’esprit critique :

Seconde adaptation au cinéma du célèbre livre de Boris Vian, « L’écume des jours » fut l’un des films français les plus attendus en ce premier semestre de l’année 2013. Le résultat est plutôt convaincant et ceux qui – comme moi – n’avaient pas lu le bouquin apprécieront cette belle histoire, certes un peu loufoque si on tient compte de l’environnement extérieur mais très actuelle. En effet, la plupart des thèmes abordés par Vian et repris par Gondry restent d’actualité comme l’amitié, la générosité (et ceux qui en profitent), la maladie, le rapport à la mort, l’amour sans limites pour une star, la critique de la religion ou bien encore la déchéance lente mais progressive de chacun des personnages. Grâce à une mise en scène très travaillée et très bien filmée, on est plongé dans cet univers dans lequel tout semble s’étioler et se dérober à l’instar de l’appartement de Colin qui se dégrade au fur et à mesure de la santé de Chloé. Romain Duris y est remarquable tout comme Omar Sy, touchant dans le rôle de Nicolas, l’ami fidèle, jusqu’au bout.

Note :

16/20

Un beau conte mijoté à la sauce Gondry qui, une fois encore, n’a pas failli à sa réputation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s