Hannah Arendt (ou quand une philosophe se retrouve seule contre tous alors qu’elle cherche à comprendre l’origine et la banalité du mal)

349753-affiche-francaise-hannah-arendt-620x0-1

Fiche technique :

Titre original : Hannah Arendt   

Un film de : Margarethe Von Trotta

Avec : Barbara Sukowa, Axel Milberg, Janet Mcteer, Julia Jentsch, Ulrich Noethen, Michael Degen, Nicholas Woodeson

Pays : Allemagne

Genre : drame, biopic

Durée : 1h53

Sortie le : 24 avril 2013

Synopsis :

1964. Hannah Arendt, célèbre philosophe, suit le procès d’Adolf Eichmann, traduit en justice en 1960 en Israël pour son implication dans la Solution Finale. A l’issue de ce procès, Arendt rédige un rapport « La Banalité du Mal » qui est ensuite publié dans le New Yorker sous forme d’article. Un rapport qui suscite un tollé au sein de la communauté juive et que la philosophe devra défendre, seule contre tous.

L’esprit critique :

Comprendre l’incompréhensible et comprendre comment bourreaux et victimes ont laissé le mal s’installer, se banaliser sans aucune remise en question ou forme de résistance. C’est ce qu’Hannah Arendt tente de mettre en avant à travers le suivi de l’affaire Eichmann, une prise de position qui lui voudra une hostilité sans précédent au sein de la communauté juive, pour le simple fait d’exposer un point de vue assez provocateur mais ô combien pertinent. C’est cet épisode de la vie de la philosophe qui est examiné dans ce biopic qui montre également une Hannah Arendt ambitieuse, et n’hésitant pas à aller jusqu’au bout de sa logique, quitte à paraître comme une traitre de la cause sioniste. Le film de Margarethe Von Trotta revient également sur la relation très personnelle que la célèbre philosophe, alors étudiante, entretenait avec Martin Heidegger, son mentor qui lui aussi suscitera la controverse en raison de sa sympathie plus qu’affichée pour le nazisme, bien que ce point ne soit pas explicitement évoqué. Résultat, un film plutôt sombre sur une Hannah Arendt, tiraillée entre son appartenance et sa fierté d’être juive et une philosophe qui cherche à s’affranchir du pathos et la cause juive pour mieux comprendre l’insupportable.

Note :

14/20

Pour les amateurs de biopic, un film que je conseille de voir, notamment si vous voulez comprendre le raisonnement (provocateur mais juste) d’une des philosophes les plus importantes et influentes du XX° siècle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s