Amour et turbulences (ou quand deux ex qui se retrouvent par hasard reviennent sur leur histoire d’amour)

Amour-et-turbulences_portrait_w858

Fiche technique :

Titre original : Amour et turbulences

Un film de : Alexandre Castagnetti

Avec : Nicolas Bedos, Ludivine Sagnier, Jonathan Cohen, Arnaud Ducret, Brigitte Catillon, Jackie Berroyer, Clémentine Célarié, Michel Vuillermoz

Pays : France

Genre : comédie romantique

Durée : 1h38

Sortie le : 3 avril 2013

Synopsis :

Dans l’avion qui les ramène de New-York, Julie – qui est sur le point de marier – se retrouve assise à côté d’Antoine qui n’est autre que son ex-copain avec lequel elle a rompu trois ans auparavant. La (mauvaise) surprise et l’étonnement passés, les deux anciens tourtereaux se retrouvent dans une situation cocasse où l’une tente d’éviter celui qui l’a fait souffrir et où l’autre tente de la reconquérir sous les conseils de son meilleur ami. Ensemble, le temps du vol, ils reviennent sur les moments forts et difficiles de leur histoire d’amour entre situations cocasses, coups tordus et sentiments inavoués.

L’esprit critique :

Autant le dire de suite, Amour et turbulences est un film rempli de clichés, n’est pas original en soi et ceux qui ne supportent pas le caractère vantard, pénible et arrogant de Nicolas Bedos (qui au passage, est le portrait craché de son père) ne manqueront pas d’assassiner ce long-métrage qu’ils considèreront comme vide, réchauffé et centré sur la (petite) personne de l’humoriste (dont il se dit qu’Antoine est en réalité son alter-égo) comme le souligne Vincent Malausa, pour Le Plus, le média participatif du Nouvel Observateur. De fait, il faut aller au-delà de la simple comédie à l’eau de rose avec le cliché de la blonde amoureuse mais trahie et du bel homme, débauché et sautant sur tout ce qui bouge ! Même si la fin est prévisible, le film d’Alexandre Castagnetti n’en demeure pas moins intéressant et surtout réaliste dans la mesure où les personnages principaux comme secondaires nous ressemblent aussi bien Antoine qui derrière son coté séducteur et queutard invétéré ne sait finalement pas ce qu’il veut et tente d’une certaine manière de palier son manque d’assurance et Julie, la fille qui s’investit un peu trop en amour pour mieux masquer son manque de confiance en elle malgré sa jalousie maladive sans oublier Hugo, le meilleur ami d’Antoine, admiratif de ce dernier si à l’aise avec les femmes alors que lui se considère comme un looser fini. En clair, une comédie assez crédible sur le couple et sur l’idée qu’il suffit de pas grand-chose pour rester avec celui ou celle qu’on aime ou passer à côté d’une grande histoire d’amour.

Note :

15/20

Un film à voir notamment si vous aimez les comédies à l’eau de rose et si vous adorez Nicolas Bedos, surtout si vous adorez le détester ! Quant à Ludivine Saignier, elle est toujours aussi belle ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s