Cloud Atlas (ou quand les Wachowski dépeignent comme à leur habitude, l’évolution de l’humanité)

cloud_atlas_affiche_2

Fiche technique :

Titre original : Cloud Atlas

Un film de : Tom Tykwer, Andy Wachowski, Lana Wachowski

Avec : Tom Hanks, Halle Berry, Jim Broadbent, Hugo Weaving, Jim Sturgess, Doona Bae, Ben Whishaw, Keith David, James D’arcy, Xun Zhou

Pays : Etats-Unis

Genre : science-fiction

Durée : 2h50

Sortie le : 13 mars 2013

Synopsis :

Un jeune avocat qui fait la traversée du Pacifique et qui est confronté à la réalité et à la dureté de l’esclavage en 1846. Un jeune compositeur homosexuel talentueux qui devient l’assistant d’un autre compositeur en manque d’inspiration dans la Grande-Bretagne des années 1930. Une journaliste qui enquête sur le lobby du pétrole en pleine crise énergétique en 1973. Un éditeur vantard et pingre qui se retrouve interné dans une maison de retraite pour mieux échapper à ses créanciers près de Londres en 2012. Une femme serveuse qui découvre le libre-arbitre et prend conscience de sa condition dans le Séoul du XXII° siècle. Un homme qui protège sa tribu dans un monde post-apocalyptique (160 ans après « La Chute ») et qui rencontre une femme issu d’un peuple resté en contact avec le progrès technique. Cinq histoires qui sont liées et dans lesquelles les choix (bons comme mauvais) de chacun à une conséquence sur l’avenir.

L’esprit critique :

Cloud Atlas a été un échec commercial aux Etats-Unis avec seulement 27 millions d’entrées. C’est un peu surprenant tant le film est intéressant même si il m’a fallu une bonne heure pour entrer dans le sujet et surtout comprendre l’intrigue. Dans la lignée de leurs films précédents (la trilogie Matrix, V pour Vandetta…), les frères (et désormais sœur) Wachowski dépeignent une vision de l’humanité dans son bon comme son mauvais jour où un personnage devient tour à tour un héros ou une crapule de la pire espèce. Nos choix ont une incidence sur notre existence et sur notre descendance, même bien après notre mort, ce qu’on retrouve d’ailleurs à travers les multiples personnages incarnent à travers le temps, certains facilement reconnaissables, d’autres en revanche très méconnaissables. Résultat, un bon film, plutôt convaincant et finalement assez digeste malgré sa durée : 2h50 !

Note :

14/20

Un film à voir si vous êtes fans de Science-fiction et qui aimez réfléchir sur le genre humain.

One Reply to “Cloud Atlas (ou quand les Wachowski dépeignent comme à leur habitude, l’évolution de l’humanité)”

  1. dommage que ça n’ait pas marché aux états-unis, c’est vraiment un très bon film je trouve, cette façon de traverser les époques nous plonge dans des délires visuelles sans précédent.
    mistergoodmovies.net

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s