Bref, je n’ai pas suivi les Césars !

ceremonie-des-Cesars-930x620_scalewidth_630Vendredi soir se déroulait la trente-huitième cérémonie des Césars, la cérémonie qui récompense les acteurs, réalisateurs et producteurs qui se sont distingués durant l’année précédente. La cuvée 2013 a notamment consacré Michael Haneke et son film « Amour ». Le film du réalisateur autrichien a notamment obtenu le César du meilleur acteur pour Jean-Louis Trintignant et celui de la meilleure actrice pour Emmanuelle Riva. A 85 ans, cette dernière est également favorite pour les Oscars qui se tiennent dans la nuit de dimanche à lundi à Los Angeles.

Pour ma part, je n’ai pas suivi cette cérémonie d’aucun qualifie de pompeuse et surtout ennuyeuse à souhait. Certes, et d’après ce que j’en ai lu et entendu, la prestation de Jamel Debbouze, en tant que président de cérémonie, a été plutôt saluée et même appréciée, relevant un peu le niveau terne et sans saveur habituel de cette cérémonie à la gloire du cinéma français et dans laquelle, le cinéma français s’auto-félicite de ses propres réussites.

« On démarre en fanfare, on affiche les moyens, et puis très vite on s’essouffle, on s’enlise, on a un sursaut, on enjolive, on sauve les meubles et on se félicite d’avoir fait, finalement, du bon boulot. » écrit Christophe Carrière dans L’Express qui résume assez bien l’esprit des Césars, une cérémonie tournée vers elle-même et non vers l’extérieur, c’est du moins l’idée que je m’en fais. Le rythme est lent, très lent même, pas suffisant pour attirer un auditoire autre que les professionnels et amoureux du cinéma qui sont là (je parle des professionnels) plus par obligation que par réelle envie.

Et pourtant, les Césars gagneraient en intérêt et surtout en attraction si la cérémonie était moins coincée et surtout la caricature d’elle-même, là où les acteurs ou les réalisateurs qui reçoivent le fameux trophée de César disent qu’ils ne s’y attendaient pas (c’est ça oui !), qu’ils remercient le public qui est formidable et qui n’existeraient pas sans eux ! Bref, rien de nouveau sous le soleil !

Alors certains prennent le risque de comparer notre morne cérémonie avec celle des Oscars. Par pitié, ne comparons pas l’incomparable ! Là où les Césars ressembleraient presque à une réunion d’alcooliques anonymes, les Oscars américains, ce n’est ni plus ni moins que le glamour, les strasses et les paillettes à gogos sans compter qu’on s’en donne les moyens. C’est bien connu, les Américains ont le sens du spectacle (et des affaires !) mais il faut leur reconnaitre un point indéniable, celui de faire rêver, à l’inverse de nos Césars.

Sans compter qu’une telle critique n’est pas nouvelle en soi puisque cela fait des années que les Césars sont pointés du doigt pour leur manque d’originalité et de créativité. Pour faire simple, une cérémonie qui fonctionne avec les mêmes codes et les mêmes automatismes et qui sait qu’elle n’a pas besoin de se remettre en cause puisque Canal Plus, en tant que mécène du cinéma français, fait là une « mission de service public » dans la mesure où elle continue à diffuser depuis 1994 un évènement que personne – le contraire serait surprenant – ne regarde, même en clair. Il est vrai que face à Splash, le grand plongeon sur TF1, les Césars ne pouvaient que se ramasser davantage !

Bref, je n’ai pas regardé la cérémonie, préférant m’enfermer dans une salle obscure d’UGC Bercy, voir le cinquième volet de « Die Hard », un film qui m’a moyennement convaincu, je vous l’expliquerai plus tard. Les Césars gagneraient à être davantage regardé et surtout apprécié s’il s’ouvrait en grand au grand public, ce qui ne pourrait que renforcer sa légitimité.

PS : en guise de clin d’oeil, la célèbre parodie des Inconnus sur les Césars datant d’y a plus de vingt ans et qui n’a pas pris une ride !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s